Ceci est un braquage — 48ème Trophée Dussart

, par BigBull

En ce doux 1er mai, fête du travail, le club s’est réuni pour jouer la 48ème édition du trophée Dussart, à Muret. Cette ville, bien connue par nos membres, avait déjà vu les nombreuses victoires du CATE lors des différents interclubs. C’est ainsi, avec le sentiment de se rendre en terre conquise, que se retrouvèrent les membres les plus éminents du club j’ai nommé :
Grégory, Rémi, Luken, Sarath, John, Ruediger et Nassim.

Notre délégation allait-elle une fois de plus réaliser l’impossible ?

À bord de la panda-mobile, les blagues et le trashtalk allaient bon train alors que chacun essayait de se prédire une performance. Le tout sur fond de rap US prodigué par Maître Panda fraîchement revenu de son voyage aux States.

Une fois arrivés à bon port, nos joueurs trépignaient d’impatience à l’idée de se frotter à des hauts ELOs. Notamment aux illustres joueurs titrés : le bien aimé MI Olivier Touzane, le GM Éric Prié et le MF Pierre-Yves Toulzac.

Toutes les conditions étaient réunies pour un bon tournoi.

Ronde 1 : le top départ est donné, les noirs appuient sur la pendule.

Sarath et Luken affrontent d’ores et déjà de gros adversaires, la tâche ne va pas être simple.

Après avoir subi sa partie, Luken se retrouve dans une finale inespérée dans laquelle il joue le gain malgré la pièce de moins. À deux coups de la fin, il rate un gain assez élémentaire et son adversaire sécurise ainsi la nulle après avoir essuyé quelques sueurs froides.

Il est ensuite rejoint par Sarath qui grâce à une nouvelle ligne d’ouverture apprise quelques minutes avant la partie et à son jeu de pion hors pair, parvient à promouvoir sur double échec et mat !

Gain assez tranquille pour Grégory, Rémi et John.
Le tournoi était alors lancé pour notre équipe de choc.

Ronde 2 :

Nassim se bat !

Luken quant à lui, rate le coche. Aurait-il fait semblant de réfléchir pour faire plaisir à son coach ?

Partie compliquée pour Rémi qui se démène pour sauver sa pièce après être tombé dans un piège. Fidèle à lui-même, il emmène son adversaire sur le terrain où il règne en maître : le ZEITNOT, et arrache le point non sans avoir joué avec les nerfs du coach qui scrutait chacun des coups de la partie.

Ronde 3 :

Sarath et Rémi affrontent de solides adversaires (respectivement Loïc Cohen et Alain Garrel).

Ce dernier eut le malheur de jouer une scandinave contre l’élève spirituel de Éric Prié ; Rémi sécurisa un gros pion de plus grâce à une tactique et convertit la partie en finale.

Sarath gagna sa partie grâce à sa connaissance supérieure du Lobsystem, arme principale du vénéré Lobsy.

Gain Ruediger !

La matinée se finit très bien pour le CATE qui arrivait en tête du classement avec
3/3 pour Sarath, Grégory, Rémi et John, 2/3 pour Ruediger, 1.5/3 pour Luken et 0/3 pour Nassim (mais ce n’était que le début !).
Nos fiers mousquetaires allèrent manger l’air serein après leur belles performances.

Mais le répit ne fut que de courte durée !
En plein milieu d’une pièce du boucher saignante (ou d’un burger classique bien cuit pour certains), les appariements de la ronde 4 tombèrent.
Un silence glacial s’invita alors à table...
La prochaine ronde allait être compliquée... une personne dont on taira le nom alla même se réfugier aux toilettes pour réviser une fameuse Est-Indienne Ca6...
L’après-midi s’annonçait électrique...

Ronde 4 :

Rémi vs Olivier Touzane
Assez aisément, le MI fit de la position noire une ruine et contraint l’abandon. Encore une victoire de ce fléau qu’est le London System.

Le Fratricide : Panda vs Ange.
Les sourires ont laissé place au sang... L’élève n’a pas encore dépassé le maître.

Ronde 5 :

Grégory vs GM Prié
Le combat tant attendu.
À ce niveau là chaque pion compte et notre Panda en a payé le dur prix, bien qu’ayant fièrement défendu les couleurs du CATE.

Rémi vs John
Malgré une position d’attaque gagnante, Rémi prend peur et ne sacrifie pas la pièce se faisant ainsi repousser et contre-attaquer. Bravo John !

Ronde 6 : “Tout se joue dans les dernières rondes”

Sarath pousse ses pions mais se contente de la nulle.

Luken, plein de grâce, parvint à endormir son adversaire et à le mater.

Se remettant de sa dernière partie, Grégory fit usage de l’étau démembreur f4-h4 et et finit par fumer Étienne Join.

À la table 1, nous avons pu assister au choc des titans Touzane vs Prié qui se solda par un zeitnot dans lequel la nulle fut signée, non sans combat.

Ronde 7 : “Nach dem Spiel ist vor dem Spiel”

Ça y est, c’est la dernière ronde. Tout se joue maintenant.

Grégory contre Olivier Touzane

Rémi trouve finalement une ouverture dans la position noire avec le joli sacrifice Fxb5.

Luken n’a pas réussi à s’échapper contre le fort Édouard Chappey..

Voilà, les parties sont finies. Il est temps de dévoiler le classement final, tous nos joueurs sont aux aguets, ils ont bien joué et ils le savent.

Finalement, les résultats tombent...

avec 5/7 :
8ème Grégory
9ème Rémi

avec 4.5/7 :
14ème John
15ème Sarath
17ème Luken

avec 3/7 :
46ème Ruediger
57ème Nassim

Le CATE réalise ainsi un braquage des prix du tournoi dont de nombreuses enveloppes plus ou moins garnies pour certains.
Encore bravo à nos soldats qui ont représenté fièrement le club, et à bientôt pour de nouvelles aventures...

-->
Liens rapides
Le club

Ouvert a tous! Plusieurs séances pendant l’année avec le Maître International, Olivier TOUZANE

Jeudi: 12h00 - 14h00
Mercredi: 18h00 - 21h00

à l’Espace Loisirs (bâtiment billetterie/
médiathèque) Airbus Operations SAS, 316, route de Bayonne 31027 Toulouse (St. Martin)

Bureau
Président: Michael Schoettler
Trésorier: Armand Bouychou
Sécretaire: Iryna Chernikova

Contact:
echecs@cseairbus.com