02/02/20 : Ronde 4 Interclubs - Le soleil brille sur le CATE !

, par Michael

Part I : N4 Carton plein pour le CATE ! - par Micah Reverdy !

Favoris sur le papier, les joueurs de l’équipe 1 n’ont pas déçu en cette 4e journée de NIV, remportant une victoire collective bien méritée. Car comme toujours aux échecs, rien n’est jamais gagné d’avance et des joueurs moins forts en termes de classement peuvent faire d’excellentes parties et créer la surprise, d’où la valeur incontestable du score final (8-0), dont on ne peut que se réjouir. Alors bravo à toute l’équipe pour cette performance qui rapproche le club de la montée tant convoitée !

Un score sans appel !
En cette belle journée ensoleillée, l’avant-match a été quelque peu tourmenté puisque l’Échiquier Toulousain est arrivé avec un forfait au huitième échiquier (déclaré la veille, comme le veut le règlement), mais, ce qui n’était pas prévu, c’était en plus l’absence du sixième échiquier ! Le capitaine du club de l’hypercentre toulousain, visiblement gêné et ne sachant que faire, se demandait s’il valait mieux déclarer le joueur forfait (ce qui, en principe, n’est pas possible si peu de temps avant le match…) ou déclencher la pendule en espérant qu’il arrive, au risque de perdre un point en cas de « no-show ». Heureusement, notre Chief Arbiter Nº 1 Kayvan était là, assisté de Maître Max, pour mettre de l’ordre dans la maison et rappeler les règles aux visiteurs, qui ont tout de suite obtempéré. Au final, le sixième joueur a été déclaré absent, et a donc perdu le point, à l’expiration du délai réglementaire après le déclenchement de la pendule, ce qui est somme toute logique puisqu’il n’avait pas déclaré forfait dans les temps. C’est un bon rappel pour tous : les forfaits doivent être signalés au plus tard la veille du match, sans quoi on perd le point ! Une fois ce petit dilemme réglementaire tranché, les parties ont pu commencer. Mais avant de passer à table, c’était l’heure de la photo de groupe !

L’équipe au complet (oui, Alex, on te voit aussi) !
Grég et Max étaient confrontés aux joueurs les plus forts sur la feuille de match, et se sont largement imposés avec une forte initiative et des attaques de mat. Grég – ayant enfilé sa tenue de God of War – a donné la qualité en échange de deux pions, mais surtout d’une position fluide et dynamique (n’ayez pas l’air surpris, voyons !)… « be water, my friend ! »… BIM ! ; de son côté Big Max « Mr. Euwe » avait une position stable avec une très forte initiative contre le roque adverse. C’était vite plié pour Max, qui a pu passer le reste de l’après-midi à regarder les autres souffrir et se tortiller sur leurs chaises !...
Au troisième échiquier, avec les noirs, Pierre – aka Piotr ou Lobsy (pour les nouveaux, comme moi, qui ne connaîtraient pas encore tous les surnoms) – m’a donné l’impression de gérer la partie de bout en bout, et même si, dans la finale, son Roi était coupé de l’action sur la huitième rangée, il a fait valoir son pion supplémentaire passé pour assurer le gain, démontrant ainsi sa supériorité technique et la validité de l’adage « a pawn is a pawn ». Oh, yes. Morale du jour : la Dame en pince pour le homard !
Au quatrième échiquier, votre serviteur – aka Kamikaze ou K-MicahZ (ça va me rester vous croyez ?) : partie essentiellement stratégique, où j’ai joué contre le Fou noir en g7 en optant pour la variante Smyslov (avec Fg5 et e3) contre la défense est-indienne, une variante peu ambitieuse mais solide (eh oui, on ne se refait pas !). Dans la finale mon adversaire a craqué positionnellement, jouant e5 ? qui enterrait définitivement son Fou noir et m’a permis grâce à une tactique de débutant (sinon je ne les vois pas) de m’imposer facilement sur le flanc Dame. J’entends des bravos, au loin… en fait non, c’est un clochard qui parle à sa bouteille.
Alex, au cinquième échiquier, avait peut-être l’adversaire le moins facile à gérer psychologiquement : un jeune de 10-12 ans, débordant de confiance et qui vous regarde l’air de dire : « Hem ?... parce que tu crois que je vais douter de moi une seule seconde ?... ». Toujours est-il qu’il joue à tempo sur quasiment tous les coups, et surtout, il joue plutôt bien. Alors que le jeune talent toulousain semblait avoir réussi à développer toutes ses pièces harmonieusement, avec un avantage d’espace important, Alex, retranché en défense avec les noirs, a trouvé un coup tactique qui a complètement renversé la situation et mis les blancs en déroute. C’est que, nous aussi, au CATE, nous avons nos jeunes talents ! Bien joué Alex the Kid !
Quant à Jean-Patrick alias Jipetto, last but not least, il a été fidèle à sa marque de fabrique « Chess & Food » et n’a fait qu’une bouchée des mets qui lui étaient offerts – un pion par-ci, un Fou par-là… « saignant, le steak ! » –, dans un Pearl Harbour de missiles comestibles et de saucissons volants. Je crois même avoir entendu un rot à la fin... de satisfaction bien sûr... Bonne digestion Jipetto, tu l’as bien mérité !
Enfin, une mention spéciale pour Frédéric, dont l’adversaire était forfait, qui a quand même fait le déplacement pour soutenir l’équipe et prêter main forte en cas de besoin. Bravo à lui aussi ! Une équipe n’est jamais aussi belle que quand elle est complète. C’est nul comme phrase mais je vais la laisser quand même.
Adiós amigos !

Part 2 : L1 - Sortie ensoleillée pour chercher L’Ours de Barousse !

Donc, l’équipe 1 continue son chemin vers la N3 avec bravoure et détermination.
En Ligue 1, cette pensée était dispersée déjà à la première ronde (défaite contre Foix).
Mais le circuit continue et ce dimanche, une sortie à Loures-Barousse était prévue.
Bien sûr : "à la CATE", avec départ dans la matinée, Resto le midi et... ah oui, faut pas oublier : le match en début d’après-midi !
Donc, la première station cette fois-ci - un déjà vu ! Retour à la fameuse Table de St. Bertrand - lieu inoubliable car il fut partie de la grande finale de l’année dernière !
Ce dimanche, retour en petit comité : Laurent, Alex, Boogie et Mike.

(Stéphanie nous rejoignait plus tard, directement à la salle des fêtes de Loures Barousse...)
Un bon repas avec superbe accueil de Nathalie et Camille, en bonne ambiance ...

Et c’était parti pour le match, contre l’équipe 3 de Loures-Barousse ! Un avant-goût pour la grande rencontre attendue le 15 mars entre notre Equipe 1 et Loures-Barousse 2... ?

Cette fois-ci c’était Boogie qui ne voulait pas se contenter d’un match nul - il cherchait la victoire et : il la trouva ! Bravo Boogie, t’étais le premier ! 1-0
Puis, à la table 5, Alex a pu à nouveau convaincre avec une autre victoire : 2-0 ! Bravo aussi !

Et les 3 premières tables prenaient leur temps...

Laurent, à la table 1, montrait encore sa classe et ne laissait aucune chance à son adversaire. Bravo Laurent, tu es en train de monter au niveau ELO que tu mérites !

Stéphanie, à la table 3, avait moins de chance. Ayant une position gagnante, elle rentrait finalement dans une fourchette et le désavantage était trop grand pour continuer. Courage Steph, tu as bien joué ! 3-1 ; le match était quand même gagné !

...mais pas encore terminé ! Le président prenait son temps, à la table 2.
Apres avoir gagné un pion à la fin de l’ouverture, il permettait à l’adversaire de revenir, avant de lancer un contre-jeu gagnant hors de la défense (certainement aussi grace au proviant en chocolat...).

Donc, 4-1 finalement ! Bravo à l’équipe 2, bien joué !

Et cette victoire s’avérait -après- d’être très valable ! Car nos concurrents de Foix perdaient à nouveau et le CATE 2 se trouve maintenant à la 2e place du Groupe !!
Puis, CEIT5 perdaient aussi à Luchon !
Cette situation nous rend à nouveau notre destin dans nos propres mains ! On peut même rêver de monter en N4 !!! Mais prudence, il y a encore un long et dur chemin à faire...

Last, but not least, l’équipe 3 a aussi joué ce dimanche. C’étaient Capitaine Min, Garima et Edouard, qui se rendaient à Plaisance en Ligue Départementale.
Pas facile dès le début, car l’équipe était décimée à 3, à force de quelques désistements dans les équipes 1 et 2...

Mais ils ont quand même gardé la bonne humeur (le plus important !).
Edouard pouvait remporter sa partie, mais moins de chance pour Min et Garima contre des adversaires plus expérimentés.
Défaite 1-3. Mais pas du tout grave : la départementale, c’est pour jouer et pour gagner de l’expérience !

Donc - grande dose de soleil pour le CATE en ce dimanche 2 février bien ensoleillé !

Liens rapides
Le club

Ouvert a tous!
Plusieurs séances pendant l’année avec le Maître International, Olivier TOUZANE

Le Jeudi: 12h00 - 14h00
Le Mercredi: 18h00 - 21h00

à l’Espace Loisir (bâtiment billetterie/médiathèque) Airbus Operations SAS, 316, route de Bayonne 31027 Toulouse (St. Martin)

Les membres du bureau
Président:
Michael Schoettler
Trésorier:
Armand Bouychou
Sécretaire:
Iryna Chernikova

Contact:
echecs@ceairbus.com